upaf quick contact

Contactez nous toto@gmail.com 0041 22 728 11 90
Open Panel

UPAF Recherche sur notre site

Upaf
-------
-------
-------
-------
-------

Notre Histoire

Notre Histoire

INTRO

Pourquoi une Université populaire africaine en Suisse ?

Pour répondre aux défis de l’interculturel, enjeu majeur sociétal

Depuis quelques décennies, l’interculturel est devenu, en Europe en général et en Suisse en particulier, un enjeu majeur. En ce XXIe siècle naissant, la diversité culturelle s’affirme pour ces sociétés comme une marque de modernité, voire de post-modernité. Elle n’en est pas moins un défi à relever. Car, de plus en plus d’individus d’origines culturelles différentes se côtoient, se rencontrent et échangent.

Toutefois, si personne n’ignore cette diversité et les différences qui s’en dégagent, celles-ci ne suscitent pas toujours la volonté de vivre ensemble dans le respect et la tolérance mutuels. Elles donnent parfois lieu à des confrontations quotidiennes, à des conflits, à des peurs, à des exclusions. Car les différences sont surtout perçues à travers un prisme déformant. Les représentations identitaires de l’Afrique et des Africains en particulier figurent parmi les plus déformées et les plus stigmatisées.

Comment alors faire évoluer le regard porté sur cette altérité et négocier un meilleur passage de la pluriculturalité à l’interculturalité ? Sans prétendre apporter des solutions miracles aux problèmes que pose la rencontre avec les cultures migrantes et leurs identités en mutation, plusieurs initiatives institutionnelles ou associatives ont tenté de fournir des clés pour aborder l’interculturel de manière à la fois rigoureuse, pertinente et dynamique. Ces initiatives ont permis, notamment aux professionnels en contact avec les migrants, d’acquérir des outils pour mieux appréhender la différence et y faire face plus efficacement. Regards Africains figure parmi les organisations qui ont généré, impulsé et dynamisé l’interculturalité en Suisse, en faisant de l’étude de l’Identité africaine et de son cadre théorique l’axe central de ses formations en interculturel.

Créée en 1982 à Genève, l’Association culturelle Regards Africains est vite devenue un pionnier et un acteur majeur sur la scène interculturelle suisse. Son concept initial de soirées culturelles festives, mélangeant les genres et les cultures a été adopté partout. Concepteur du Festival Black Movie de Genève, l’association a également animé des émissions radio de 1984 à 2003. En 2005, elle a jeté les bases d’un centre de documentation centré sur la Mémoire Noire. Regards Africains s’est surtout fait connaître pour sa revue internationale du même nom. Créée en 1986 et expérience la plus durable d’un média africain en Suisse, sa qualité et ses analyses pointues en ont vite fait une revue de référence appréciée aux quatre coins du monde. Dès 1993, son Agenda Culturel a diffusé dans toute la Suisse des informations culturelles et locales centrées sur l’Afrique.

Par ses multiples activités et sa présence permanente au sein du tissu communautaire africain, avec une extension internationale, Regards Africains a vu son rôle dépasser la simple promotion de la culture africaine. De culturel ce rôle est devenu également social au fil des ans. Longtemps seule adresse africaine de référence dans une Suisse où n’existe aucun lieu associatif africain, l’Association s’est vue reconnaître un rôle informel d’utilité publique aussi bien par des Africains que par des medias, des enseignants, des institutions socio-médicales et plusieurs personnes en quête d’informations ou d’expertise africaines.

Désireuse de redéployer certaines de ses activités autant que l’expérience acquise au fil des années, l’Association a voulu les doter d’un cadre neuf, mieux structuré, plus élargi, plus mobilisateur. Avec, notamment, son secteur Formations développé en Suisse et au-delà des frontières depuis 1990, Regards Africains a jugé utile de confier plusieurs pans de ses activités à une nouvelle structure : l’Université Populaire Africaine en Suisse (UPAF).

Première du genre en Suisse et en Europe, cette nouvelle structure à visées sociale et éducative a spécialement pour ambition de s’affirmer comme un établissement d’utilité publique, tourné à la fois vers les communautés africaines, la société d’accueil autant que vers d’autres communautés au sein de la Cité.

L’UPAF est surtout appelée à apporter la meilleure réponse possible aux besoins concrets et cruciaux qui se posent, aujourd’hui, face aux enjeux de l’interculturel à Genève, en Suisse, en Europe.

Ces besoins spécifiques sont les suivants :

BESOIN D’UN LIEU DE VISIBILITÉ ET DE VALORISATION DES COMPÉTENCES AFRICAINES

BESOIN D’UN ESPACE DE TRANSMISSION DE SAVOIRS ENTRE GÉNÉRATIONS ET GENRES

BESOIN D’UN LIEU DYNAMIQUE DE CO-INTÉGRATION ENTRE AFRICAINS ET SUISSES

BESOIN D’UN LIEU CARREFOUR DE DIVERSITE CULTURELLE